L’histoire de l’impression textile commence en Inde où depuis 2000 ans avant notre ère les toiles de cotons sont décorées. Ces cotonnades, « les indiennes », sont les premiers imprimés , amenés en Europe à la fin du XVIe siècle.

Cette série de motifs est inspirée par l’iconographie des indiennes.

Les fleurs, les plantes, les algues, les arbres… sont stylisées figurées sans profondeur, en deux dimensions, les tiges sont ondulantes.

Les végétaux et les animaux sont réels ou imaginaires.

Les couleurs sont vives.

L’ensemble crée des scènes ornementales riches. Un vocabulaire décoratif va se développer, qui mêle imaginaire exotique et européen. Les indiennes étaient appréciés à leur arrivée en Europe car l’exotisme quelles inspiraient permettaient de voyager. Dans cette série, chaque motif nous entraine dans des univers très différents.

« L’exotisme et tout ce qui est Autre. Jouir de lui est apprendre à déguster le Divers » Victor Segalen

Voyager ! 

Dans le cadre du confinement, cette série de motifs a été pour moi une façon de m’évader et de découvrir de nouveaux paysages. 

Avant de commencer chaque motif, la question de la destination s’est posée. 

Chaque univers m’a amené à me renseigner sur les animaux, la végétation qui le peuple. à créer une gamme de couleurs à la manière d’un carnet de voyage.

Avec peu de matériel , j’ai dessiné comme je brode, avec plein de petits coups de crayons, pour travailler tout en lenteur et prendre le temps de rentrer dans chaque univers.

Cette série est apellée à se développer sur des supports et avec des techniques diverses qui m’animent ( broderie volume flocage sérigraphie…), mais elle atteste également du rôle central qu’occupe depuis plusieurs années, la technique du dessin dans mon travail.